Lifting des bras

 

Qu’est ce qu’une plastie brachiale ?

La plastie brachiale est une intervention chirurgicale qui permet de retendre la peau de la face interne des bras.

Elle est très souvent associée à une lipoaspiration, qui est souvent pratiquée dans un temps opératoire précédent.

Elle ne peut être prise en charge par la sécurité sociale – après une procédure d’accord préalable – qu’en cas de « chirurgie réparatrice après amaigrissement pour obésité morbide : dans les suites de la chirurgie bariatrique, en post opératoire ou en post gravidique ».

Dans le cas contraire, il s’agit d’une intervention de chirurgie esthétique, qui n’est prise en charge ni par la sécurité sociale, ni par la mutuelle : l’ensemble des frais est à votre charge, et aucun arrêt de travail ne peut être prescrit. Un devis vous sera remis par le chirurgien lors de votre deuxième consultation.

Quelles sont les indications avant l’intervention ?

2 consultations de chirurgie espacées de 15 jours minimum sont obligatoires avant tout acte de chirurgie esthétique.

Une consultation d’anesthésie est obligatoire plusieurs jours avant l’intervention, au cours de laquelle sont prescrits des examens biologiques (prise de sang) et éventuellement cardiologiques (électrocardiogramme).

Des photographies médicales sont toujours réalisées.

Un vêtement compressif, est prescrit.

Si l’intervention n’est pas prise en charge par la sécurité sociale, prévoyez une période d’indisponibilité professionnelle de 1 à 2 semaines après l’intervention, car aucun arrêt de travail ne pourra vous être prescrit. De plus, l’ensemble des frais encourus est à votre charge puisqu’il s’agit d’une intervention purement esthétique.

Les consignes médicales systématiques les plus importantes sont les suivantes :

  • Arrêt strict du tabac 2 mois avant l’intervention, pour réduire le risque de nécrose cutanée.
  • Arrêt de la prise d’aspirine, d’anti-inflammatoires, ou d’anti-coagulants oraux dans les 15 jours qui précèdent l’intervention, pour réduire le risque hémorragique.
  • Arrêt de la contraception orale 1 mois avant l’intervention, pour diminuer le risque thrombo-embolique.

Comment se déroule l’intervention de lifting des bras ?

L’intervention se déroule toujours sous anesthésie générale. Elle dure de 1 h20 à 2h20 selon les cas.

Vous êtes hospitalisée la veille ou le matin de l’intervention à 7h20

Vous devez impérativement être à jeun depuis minuit (y compris pour l’eau et le tabac).

 

Lifting du bras par le docteur Staub

 

Quelles sont les recommandations                                post opératoires ?

Une surveillance a lieu en salle de réveil d’abord, puis dans votre chambre.

Un système de drainage (lames de caoutchouc ou drains aspiratifs) est habituellement mis en place pour diminuer les risques d’hématome. Il est conservé pendant une durée variable de quelques jours à quelques semaines, selon sa production. Il n’empêche pas le retour à domicile, si le chirurgien considère qu’il est possible.

Le pansement est retiré le second jour après l’intervention. Il a pour but de comprimer les zones décollées pendant les premiers jours. Il est progressivement remplacé par un vêtement en tissu élastique, que vous aurez acheté avant l’intervention, et qui est à conserver jour et nuit pendant 1 mois environ.

Afin de réduire le risque de phlébite, votre lever précoce sera systématiquement encouragé, dès le lendemain de l’intervention d’un lifting des bras. Ne vous levez pas seule la première fois, et attendez l’infirmière. De même, un traitement anticoagulant par injections sous-cutanées sera systématiquement institué.

L’hospitalisation dure entre 1 et 3 jours. Il est toutefois possible qu’elle dure plus longtemps en cas de complications. Il est recommandé qu’une personne accompagne votre retourà domicile.

Les fils sont retirés entre 2 et 4 semaines après l’intervention, en une ou plusieurs fois.

La première douche est autorisée le lendemain de l’ablation des drains.

De façon classique et habituelle, il existe pendant les premières semaines ou les premiers mois qui suivent l’intervention :

  • un œdème (gonflement) et des ecchymoses (« bleus »). D’importance variable, ils sont souvent asymétriques. Ils persistent pendant quelques semaines, et au moins 15 à 21 jours.
  • Une diminution ou une disparition de la sensibilité des zones décollées pendant plusieurs semaines ou plusieurs mois. En outre, les zones décollées restent indurées pendant plusieurs mois.
  • Parfois des douleurs, qui sont bien soulagées par les traitements antalgiques.

La période d’arrêt de travail est de 1 à 2 semaines selon les cas.

La période d’arrêt des activités sportives est de 2 mois environ.

Plusieurs consultations de contrôle sont réalisées, environ 1 mois, 3 mois, 6 mois et 1 an après l’intervention.

Finalement, 6 à 12 mois sont nécessaires avant de pouvoir juger du résultat définitif de l’intervention. Dans tous les cas, il existe toujours un certain degré d’asymétrie entre

les deux côtés.

Les cicatrices sont elles visibles ?

Comme pour toute intervention chirurgicale, il existe des cicatrices définitives. La cicatrice d’une plastie brachiale classique est en forme de « T », avec :

  • Une branche horizontale, au niveau de l’aisselle.
  • Une branche verticale, située à la face interne de chaque bras, depuis l’aisselle jusqu’au coude.

Des variantes de ce tracé sont possibles, qui vous seront expliquées par votre chirurgien. Comme toutes les cicatrices :

  • elles sont définitives et indélébiles.
  • elles doivent être protégées du soleil pendant au moins 6 mois pour éviter le risque de pigmentation définitive.
  • Elles peuvent être rouges et visibles pendant plusieurs mois.

Leur aspect définitif (largeur, épaisseur, couleur) est imprévisible et ne doit pas être jugé avant 6 à 12 mois.

>>> Pour en savoir plus sur Internet :

www.plasticiens.fr (Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique)

Poser ma question au Dr Staub

01 46 05 81 91

*