Les cicatrices à Paris

Qu’est ce qu’une cicatrice ? Quel est l’évolution d’une cicatrice ? Traitement d’une cicatrice Pour quelle cicatrice ? Principes Quelles précautions pour une cicatrice ? La cicatrice reste un mystère Le saviez-vous ? Les cicatrices lors d’un lifting Qu’est ce qu’une cicatrice ? Les cicatrices sont inévitables, définitives et indélébiles. Sauf si elle est très superficielle, toute plaie, toute brûlure, toute incision chirurgicale, toute infection, toute lésion qui détruit le derme, laissera une cicatrice définitive et indélébile. Même la chirurgie esthétique laisse des cicatrices, et il est actuellement impossible de faire disparaître une cicatrice, y compris par le laser ou par la chirurgie esthétique. Mais il est parfois possible d’améliorer l’aspect d’une cicatrice. Quel est l’évolution d’une cicatrice ? La cicatrisation est un processus qui évolue pendant plusieurs mois. Avant même de pouvoir juger de l’aspect définitif d’une cicatrice, et de la considérer comme stable, il faut d’ailleurs attendre de 6 à 36 mois selon les cas, car la cicatrisation de la peau est un processus évolutif et long. Elle évolue pour l’observateur d’une façon stéréotypée pendant plusieurs mois : immédiatement après l’ablation des fils, la cicatrice est habituellement belle, fine, linéaire. Mais dans les 4 à 8 semaines qui suivent, elle devient progressivement dure, rouge, légèrement boursouflée, et elle s’accompagne de démangeaisons. Ce stade « hyperplasique » initial, parfaitement normal, passe par un maximum d’intensité variable vers le premier ou le deuxième mois. Ce n’est qu’après ce délai qu’elle commence à blanchir, à ne plus démanger, à s’aplatir et à s’assouplir, pour prendre progressivement son aspect définitif et stable au bout d’un an environ (parfois plus, parfois moins)....

Tumeur de la peau et des parties molles à Paris

Tumeurs malignes Tumeurs bénignes Quels sont les principes du traitement ? Cicatrisation dirigée Greffe de peau Lambeau Quelles sont les indications pour l’opération ? Quel est le type d’anesthésie pratiquée ? Quels sont les risques de la chirurgie de la peau ? Schématiquement on peut distinguer différentes tumeurs traitées pas le chirurgien esthétique et plastique à Paris, le Dr Staub : Tumeurs malignes Carcinomes basocellulaires, carcinomes spinocellulaires, mélanomes, sarcomes. Les cancers de la peau et des parties molles doivent impérativement être retirés chirurgicalement. Il est nécéssaire pour ces lésions de retirer une « marge de sécurité » de tissus sains sur les côtés et en profondeur, pour diminuer au maximun le risque de récidive. Tumeurs bénignes naevi, molluscums, lipomes, nodules douloureux, histiocytofibromes . Leur exérèse est motivée soit pour éviter leur transformation en tumeur maligne soit pour des raison esthétique ou de gêne fonctionnelle. Dans tous les cas lorsqu’une lésion est enlevée il est réalisé un examen anatomopathologique (au microscope) pour confirmer : que la tumeur a été enlevée totalement, pour établir le diagnostic histologique. Quels sont les principes du traitement ? Il s’agit de retirer la lésion en totalité avec pour les lésions malignes une marge de sécurité dont la taille dépend du type de lésion. soit à la cicatrisation dirigée soit à une « greffe de peau » soit à un « lambeau » soit à plusieurs de ces méthodes associées entre elles La cicatrisation dirigée Pourvu que leur fond soit bien vascularisé, bien vivant, toutes les plaies de l’organisme cicatrisent spontanément. Si leurs dimensions ne sont pas trop grandes, et si leur siège le permet, certaines...