Le lipofilling des seins

Le lipofilling des seins

Les femmes sont de plus en plus nombreuses à demander une alternative aux implants mammaires traditionnels à base de silicone ou de sérum physiologiques. Le lipofilling est une alternative intéressante pour toutes celles qui souhaitent gagner en volume mammaire ou en rehausse de leur poitrine avec une méthode plus naturelle. Le lipofilling mammaire, une réponse naturelle Contrairement aux prothèses mammaires qui sont des implants, le lipofilling n’introduit aucun corps étranger dans l’organisme. Cette technique consiste à regalber la poitrine ou à augmenter son volume en y injectant de la graisse préalablement prélevée dans les zones donneuses du corps de la patiente. L’intervention débute par une liposuccion de l’intérieur des cuisses, des fesses, de la culotte de cheval ou du ventre. Cette graisse est alors centrifugée afin de n’en conserver que les cellules graisseuses vivantes. Ce sont ces mêmes cellules graisseuses qui sont réinjectées dans les seins afin d’obtenir le résultat souhaité par la patiente. Il s’agit en fait d’un transfert autologue (qui vient de soi), donc sans risque d’allergie ou de rejet. Une méthode novatrice Grâce à cette méthode, qui ne laisse quasiment pas de cicatrice, l’aspect visuel et tactile est tout à fait naturel. Hormis la surveillance post opératoire classique, le lipofilling mammaire ne nécessite aucun suivi particulier. Autorisée en France depuis 2011, cette technique nous vient des États Unis où elle pratiquée de manière courante depuis les années 90. Le lipofilling des seins, encore relativement méconnu du grand public, peut être une alternative intéressante car elle combine deux interventions en une, donc une seule anesthésie. Liposuccion et amélioration de la forme et du volume de leur poitrine...
La blépharoplastie : redonnez une seconde jeunesse à votre visage

La blépharoplastie : redonnez une seconde jeunesse à votre visage

Depuis quelques temps, lorsque vous vous regardez dans la glace, vous vous trouvez une mine fatiguée. Des poches sous les yeux, des yeux gonflés et cela, même après une bonne nuit de sommeil. Ces poches sont généralement dues à une hernie graisseuse sur la paupière inférieure. Par ailleurs, sachez que nos paupières supérieures génèrent, en général, plus de 30 000 clignements par jour. C’est une peau très fine, avec peu de collagène, d’élastine et de lipides, il est normal qu’avec le temps, elles tendent à tomber. Pour remédier à cela, rien ne sert de dormir plus. Une blépharoplastie peut vous redonner votre regard. Comment se passe la blépharoplastie ? Le plus généralement réalisée vers la quarantaine, la blépharoplastie a pour but de lisser vos cernes et rehausser vos paupières, vous permettant de retrouver une mine plus jeune et moins fatiguée. On distingue deux formes de blépharoplastie différentes, celles qui agit sur les paupières tombantes et lourdes: la blépharoplastie supérieure et celle qui agit sur les poches et les rides inférieures: la blépharoplastie inférieure. Les 2 opérations peuvent être réalisée en même temps. Effectuée par un chirurgien plasticien, cette opération de chirurgie nécessite, au préalable, une consultation. Effectuée sous anesthésie locale ou générale légère: la neuroleptanalgésie, elle dure environ de 45 min à 1h30. Le chirurgien vient inciser la peau de la paupière supérieure, vers le coin extérieur de l’œil, ou l’on retrouve généralement les rides. Bien que vous puissiez ressentir une petite gêne lorsque vous fermerez les yeux, quelques jours après l’opération cette dernière n’est pas douloureuse. Rarement, une douleur éphémère, lorsque l’effet de l’anesthésie se sera dissipé, mais...